Maroc :Appel à manifester le 20 février contre le régime mafieux de Momo 6

15022011

Image de prévisualisation YouTube

 Un peuple ne peut pas vivre opprimé par un dictateur pseudo « Dieu de droit divin, descendant du prophète  » pour toujours.

Les « alaouites » ne sont pas des descendants

 du prophète.




Maroc : Momo a peur !…

30012011

Maroc : Momo a peur !... dans La face cachée 1111012479

 

C’est  <> ( 20-26/1) qui s’interroge :

<< Les cables Wikileaks ont révélé que la corruption était  bien plus importante aujourd'hui que du temps d' Hassan II . "Si vous voulez faire des affaires au Maroc , il vous faudra obligatoirement passer par l'une de ces trois personnes : le roi , Fouad Ali el- Himma ou Mounir Majidi ,sécrétaire particulier du roi et patron de la holding ,Siger, qui s'occupe des interets économiques de la famille du roi " ,expliquait un homme d'affaires proche du palais. >>,non pour la déplorer mais simplement pour indiquer aux Americains la marche à suivre ,>>

Ou plus précisément les marches du palais !

 

 

 




Immolations au Maroc

23012011

Deux hommes ont tenté de s’immoler par le feu vendredi, l’un au Sahara occidental l’autre dans le centre du Maroc, portant à trois le nombre de ces tentatives depuis les événements de Tunisie.




La  »Révolution du jasmin en Tunisie  »: un avertissement aux régimes autoritaires et corrompus:Maroc-Algerie-Egypte….etc

17012011

*Algérie : un homme meurt après s’être immolé par le feu

Un Algérien, qui s’était immolé samedi par le feu dans une ville proche de la frontière avec la Tunisie, a succombé dimanche à ses blessures. Trois autres de ses compatriotes ont tenté ces derniers jours d’en faire autant, à l’instar de Mohamed Bouaziz, le Tunisien de 26 ans dont l’immolation, le 17 décembre, a déclenché la révolte de ses compatriotes.

* Egypte: un homme s’immole par le feu devant l’Assemblée

Un homme s’est immolé par le feu lundi devant l’Assemblée du Peuple au Caire, a annoncé une source parlementaire, un geste qui rappelle celui d’un jeune Tunisien qui a déclenché les émeutes dans son pays.

L’homme s’est versé de l’essence sur le corps avant d’y mettre le feu, puis la police est intervenue pour éteindre les flammes, selon cette source qui parlait sous couvert de l’anonymat

A qui le tour ?




Maroc :ça chauffe au Sahara occidental

9112010

 

Selon les médias espagnols -le site du quotidien El Pais en fait sa une-, l’armée marocaine a démantelé, tôt ce lundi matin et par la force, le campement de Gdim Izik, près de Laâyoune, capitale du Sahara occidental , où plus de dix mille Sarahouis réclamaient « le respect de leurs droits socio-économiques et d’autodétermination » face à « l’occupant » marocain.

 Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube




Maroc:La liberté d’expression n’est « toujours pas tolérée »

11062010

Maroc:La liberté d'expression n'est

Le rapport d’Amnesty International pour 2010

Amnesty international a déclaré que le Maroc « ne tolérait toujours » pas la liberté d’expression, et appelé à une « réforme de la justice », dans son rapport international 2010 publié mardi.
« Des journalistes ont fait l’objet de poursuites en vertu de plusieurs dispositions du code pénal et du code de la presse qui peuvent être utilisées pour punir d’une peine d’emprisonnement l’expression pacifique d’opinions critiques », a-t-on ajouté.
« Des articles ou des caricatures concernant la famille royale ont été saisis ou détruits, et des journaux ont été interdits », a indiqué le rapport.
Selon ce dernier, « les auteurs de violations des droits humains, commises à l’époque actuelle ou dans le passé, continuaient de bénéficier d’une quasi-unanimité ».
En 2010, « des défenseurs sahraouis des droits humains et d’autres militants ont été harcelés, et notamment placés sous étroite surveillance », poursuit l’ONG.
Au cours d’une présentation du rapport mardi à Rabat, le directeur général d’Amnesty International-Maroc, Mohamed Sektaoui, a toutefois demandé « que les autorités algériennes fassent preuve de coopération pour permettre à Amnesty d’enquêter sur les abus commis par le Polisario au cours des années 70 et 80″.
Au Maroc, « il y a eu, lors de la dernière décennie, une évolution des  droits de l’homme. Des chantiers ont été ouverts et le Maroc s’est distingué par rapport au Proche-Orient et l’Afrique du Nord », a ajouté M. Sektaoui.
Des témoignages de victimes des abus du passé ont été organisés en 2004 par  l’Instance équité et réconciliation (IER), créée par le roi Mohammed VI et présidée par Driss Benzekri, un ancien prisonnier politique.
Une fois l’IER dissoute, Mohammed VI avait chargé le Conseil consultatif  des droits de l’homme (officiel) de gérer la mise en oeuvre de ses recommandations, ainsi que l’utilisation de ses archives.
« La liste des cas de disparition forcée sur lesquels l’IER avait mené des investigations n’avait toujours pas été publiée », a précisé le rapport d’Amnesty.
« Le roi a réclamé le 20 août une réforme du système judiciaire, conformément aux recommandations de l’IER, mais aucune initiative en ce sens n’avait été prise à la fin de l’année », conclut l’organisation indépendante.




Maroc:Momo 6 le roi des Pauvres ne peut être comparé à Madoff l’escroc des Riches

1062010

Maroc:Momo 6 le roi des Pauvres ne peut être comparé à Madoff l'escroc des Riches dans La face cachée 15rb78g

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Momo 6 aurait perdu des sous — pas mal de sous — dans l’escroquerie géante de l’homme d’affaires américain Bernard Madoff.

34edbhv dans La face cachée

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Maroc:12 ans de taule pour un projet de lettre au roi

31052010

Maroc:12 ans de taule pour un projet de lettre au roi dans La face cachée e8pekj

Kaddour Terhzaz, franco-marocain de 72 ans, ancien n°2 de l’armée de l’air du royaume, végète en prison pour avoir voulu tenter de rappeler au roi le sort fait à ses camarades après la guerre contre le front Polisario.

Il est un temps lointain où le bon président Sarkozy, sur son avion perché, promettait que nul Français ne serait laissé à l’abandon hors des frontières de l’Hexagone.

Déjà transmis à Salah Hamouri, franco-palestinien enfermé en Israël, le message aurait également ravi le colonel major « retraité » Kaddour Terhzaz. Un franco-marocain de 72 printemps promis il y a un an par un tribunal militaire du royaume chérifien à scruter le bleu horizon marocain derrière les barreaux de la taule de Rabat Salé pour les 12 prochaines années.

Diantre, un haut gradé du Royaume en taule ! Sans doute un complotiste forcené, voire un renégat qui a voulu assassiner le roi ou pire, établir une république en lieu et place du califat ? D’autant que le bonhomme s’avère être un ancien n°2 de l’armée de l’air, grande amatrice de putsch manqués contre feu Hassan II

Rien de tel intenté contre son héritier Sa Majesté Mohammed VI par le retraité Terhzaz, seulement animé d’une petite démangeaison de plume…

« Ne pas encourager les Sarahouis »

Ancien aviateur, en l’air durant la guerre contre le front Polisario, au Sahara Occidental (région sud pour le pouvoir central marocain) au mitan des années 80 et 90, le gradé a toujours veillé à ses petits du ciel et à leur bien-être.

Or, depuis le cessez-le feu de 1991, pas mal de voltigeurs se sont retrouvés un peu nu sans leur zinc. Selon le colonel, nombre d’entre eux n’ont pas été libérés malgré la paix armée et les accords signés alors sous l’égide de l’ONU. Sans que le gouvernement marocain ne cherche trop à les sortir de là.

Quant aux heureux sortis des douces geôles ensablées des indépendantistes saharaouis, leur promotion a été gelée. Et malgré des années de cabane, n’ont pas obtenu de changement de grade. « Ce serait comme un double encouragement adressés aux Saharouis pour faire des prisonniers, et aux militaires pour se faire prendre », glissent, sans rire, les têtes de l’armée marocaine.

Missive au roi…

Soucieux de prévenir le bon calife Mohammed VI de tels errements dans son armée, Kaddour prend ainsi la plume et rédige un vague brouillon. Empli de bon sentiments et appelant le Roi à examiner de plus près le sort des plus têtes en l’air de ses bidasses.

Las, le projet de missive vexe les pontes de l’armée royale. Au premier rang desquels les généraux Ben Slimane et Bennani, qui ne voudraient pas que leur soient reprochés que leurs ouailles sont mal gardés.

Ainsi le simple brouillon rédigé en 2006 est-il intercepté. Le malheur aura été de la confier à un ancien aviateur, Ali Najab, fait prisonnier de 1978 à 2003 par le front Polisario…

… Missile en retour

Un petit prétexte suffit dès lors. Dans son projet de lettre, jamais envoyée ni remise au roi, le colonel Major Terhzaz ose évoquer que les zincs marocains n’étaient pas équipés de bouclier anti-missile. Rien de bien méchant tant l’info est connue et le conflit remontant à 20 ans ? Ah si…

Arrêté dès potron-minet le 8 novembre 2008, jugé et condamné à huis clos par un tribunal militaire le 28 novembre pour « atteinte à la sureté externe de l’Etat en divulguant un des secrets de la défense nationale ». Polichinelle ne se traduit pas en marocain. Douze ans de taule. Et une circonstance aggravante, selon le jugement que Bakchich a pu se faire traduire : le Royaume marocain est encore en état de guerre…

Paris abandonne un décoré

En résumé, un tribunal militaire, juge un retraité de l’armée, le condamne pour une lettre qu’il n’a pas envoyée où il ne dévoile aucun secret, et prétexte un état de guerre au royaume enchanté pour aggraver la peine. Du grand art, et considéré avec respect par le ministère de la Justice français, auquel la famille de Terhzaz en a appelé.

Malgré sa Légion d’honneur, sa double nationalité, la Place Vendôme s’est gentiment désistée. « Le recours de l’intéressé n’est susceptible d’aucune suite, le recours déposé s’agissant d’une condamnation prononcée par une juridiction marocaine et exécutée au Maroc », s’est borné à répondre, par courrier en date du 13 octobre dernier le ministère français. Et aucune demande d’audience auprès de la présidence, du ministère n’ont reçu d’écho. Le consulat général de France au Maroc n’a pas même pu obtenir un droit de visite du détenu.

Au moins Terhzaz a-t-il depuis des mois quelque compagnie. La vague de répression qui a frappé la presse marocaine lui a envoyé, dans une cellule voisine, Idriss Chahtane. Un malotrus de gratte-papier, directeur de l’hebdomadaire arabophone Al Michaâl, qui a osé commenter le bulletin de santé du roi…

A croire qu’au Maroc, mieux vaut ne savoir ni lire ni écrire.

 

Ici




Maroc : Etat et NON DROIT

27052010

Maroc : Etat  et NON  DROIT dans La face cachée kvypk

Le roi du  makhzen !




Maroc:Elton John remercie le makhzen….

27052010

Maroc:Elton John  remercie  le makhzen.... dans La face cachée 353cz6o

RABAT — Le chanteur britannique Elton John a interprété dans la nuit de mercredi à jeudi ses grands succès devant un public marocain enthousiasmé de quelque 40.000 personnes, selon les organisateurs, sous un dispositif impressionnant de sécurité, a constaté l’AFP.

« Je suis ici depuis plus de trois heures avec ma femme et un couple d’amis. C’est notre chanteur préféré. Lorsque j’ai appris qu’il se produirait à Rabat, je n’ai pas hésité », a déclaré, sourire aux lèvres, un Marocain âgé d’une quarantaine d’années.

« Je remercie le Maroc, le palais royal et le festival de m’avoir invité. Je suis fier de chanter au Maroc », a déclaré en français le chanteur au début du spectacle sur une esplanade, noire de monde, du quartier huppé du Souissi (Rabat).

La prestation a commencé à 20h30 GMT par un long prélude musical suivi d’une chanson à succès.

« Plus de 40.000 personnes ont assisté à ce concert », a déclaré à l’AFP Aziz Daki, directeur artistique du festival de musique Mawazine (rythmes) de Rabat, l’un des plus importants du monde arabo-musulman.

Pendant trois heures environ, Elton John a interprété ses grands classiques.

Les islamistes du parti Justice et Développement (PJD, opposition) ont dénoncé il y a quelques jours la participartion d’Elton John au motif qu’il était homosexuel.

« J’ai payé un billet d’avion de 250 euros de Bruxelles pour venir voir en chair et en os Elton John », a déclaré Elissa Bonnet, une ressortissante belge de 32 ans debout loin de la grande scène.

« Je ne trouverai pas une aussi bonne occasion », a-t-elle ajouté.

Le concert d’Elton John était gratuit pour le grand public mais les premières rangées devant la scène étaient accessibles moyennant un billet d’entrée de 600 dirhams (60 euros) par personne.

Dans une nuit fraîche mais rendue chaleureuse par un public averti et nombreux, un autre fan d’Elton John, étudiant marocain, assure être venu de Casablanca mercredi après-midi pour suivre le concert de près.

« J’aime la voix d’Elton John. C’est un artiste accompli. Je suis arrivée juste au moment où le concert a commencé. J’ai pu glisser aux premiers rangs. J’ai de la chance », souligne cette jeune Française installée depuis peu au Maroc.

« Je suis venu de Tanger (nord) pour voir ce chanteur. Je vais passer la nuit chez des membres de ma famille mais pour moi, ça valait le coup », a affirmé de son côté un jeune Marocain, la vingtaine.

Yasmina Faraoui, 45 ans, femme au foyer, estime qu’Elton John est un des « meilleurs pianistes du monde ».

Pour le wali (super-gouverneur) de Rabat Hassan Amrani, le public marocain « a donné la preuve de son ouverture sur les autres cultures du monde ». « Le plateau de la 9ème édition de Mawazine est exceptionnel », a-t-il indiqué à l’AFP.

Elton John a participé au festival Mawazine (du 21 au 29 mai) parmi plusieurs autres chanteurs dont Julio Iglesias, Mika, BB King, Carlos Santana.

« Près de 1.500 artistes et une centaine de concerts sont programmés cette année, avec un budget global de 27 millions de dirhams (2,5 millions d’euros) », selon le directeur artistique du festival.

AFP







ziktos |
ptah-sokar (mangas-musiques) |
Chambre Professionnelle d'A... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | boghassa
| Monde entier
| com-une-exception, l'actual...