• Accueil
  • > Recherche : gendarmerie royale marocaine

Maroc :Quand le Barça mène en prison…

26102008

Maroc :Quand le Barça mène en prison… dans La face cachée 1225052243_yassin

Yassin Belassal

en prison car fan du Barça…

 

1225052302_bacra dans La face cachée

 

Le régime marocain et sa liberté d’expression toute relative ne sort pas grandi de cette terrible affaire. Depuis le 29 septembre, un lycéen de 18 ans connaît les affres de la prison et ce pour les 18 prochains mois. Son crime ? Avoir détourné la devise du pays maghrébin (Dieu, Patrie et Roi) pour la transformer en hommage au FC Barcelone (Dieu, Patrie et Barça) sur un tableau de salle de classe. Dénoncé par la direction du lycée, Yassin Belassal s’est vu inculpé d’outrage au Roi avant d’être incarcéré… Affligeant !

Apprécier le FC Barcelone peut causer de graves problèmes. Depuis le 29 septembre, Yassin Belassal est en prison. Ce lycéen marocain de 18 ans a eu le malheur d’étaler un peu trop son amour pour le club catalan, voyant l’enfer s’ouvrir sous ses pieds pour une simple blague.

Allah, Al Watan, Barça

Le jeune homme a transformé la devise nationale « Allah, Al Watan, Al Malik », à savoir « Dieu, Patrie et Roi », en « Allah, Al Watan, Barça » qui signifie, vous l’aurez compris, « Dieu, Patrie et Barça », inscrivant ce détournement à la craie sur un tableau de la salle de classe d’un lycée d’Aït Ourir, dans la région de Marrakech. Mais voilà, au Maroc, cela ne se fait pas et le message inoffensif de Yassin Belassal s’est transformé en cauchemar pour son auteur. Dénoncé par la direction de l’établissement, le fan du Barça a vu la gendarmerie débouler puis procéder à son arrestation le 20 septembre dernier, au motif d’outrage au Roi, Mohamed VI.

La spirale infernale est en marche pour Yassin Belassal. Le journal espagnol El Pais indique même que le jeune Maghrébin a eu droit à un semblant de procès, ne pouvant même pas faire appel à un avocat pour se défendre face à une justice loin d’être clémente. Preuve en est puisque le 29 septembre, le jeune homme a été condamné à 18 mois d’incarcération. Un an et demi d’emprisonnement que Yassin a déjà commencé à purger dans la prison de Boulmharez, trouvant place dans une cellule pleine à craquer, surpeuplée par les 80 personnes s’y trouvant déjà, à en croire la famille du Marocain, interrogé par le quotidien catalan El Periodico.

Liberté pour Yassin !

Dans un pays où la liberté d’expression est quelque peu mise à mal, où les rares parutions osant critiquer le pouvoir en place sont sujettes à censures et autres saisies, où les « dissidents » finissent dans les geôles royales pour avoir simplement émis critiques et doutes, la connivence entre la monarchie et les médias est très forte et rares sont les journaux à oser prendre position contre Mohamed VI et ses hommes. Récemment, le blogueur Mohamed Erraji avait été condamné à deux ans d’emprisonnement pour avoir critiqué la politique économique menée par le Roi et Fouad Mourtada avait écopé de trois ans de prison pour avoir créé un faux profil du Prince Moulay Rachid sur Facebook.

Dans ce contexte, Internet aura été le seul outil à relayer la triste information. Au-delà de l’Atlas et de Rabat, la nouvelle a suscité une vive émotion en Espagne et bien évidemment à Barcelone. De nombreux supporters blaugranas ont déjà monté des groupes de soutien, utilisant la visibilité qu’offre Facebook pour appeler à la libération de Yassin (« Salvem Iassín Belassal » soit Sauvons Yassin Belassal ou encore « SOLIDARITAT Yassin Belassal SEGUIDOR CULÉ » soit Solidarité avec Yassin Belassal, supporter du Barça). Le site lesdessousdusport.fr indique même qu’un blog de supporters barcelonais propose que Yassin Belassal soit fait membre honorifique du club catalan.

De son côté, le FC Barcelone et son président, Joan Laporta, n’ont pas encore réagi. Pourtant, le soutien de l’exécutif barcelonais ne serait pas de trop pour sortir Yassin Belassal de prison. Citoyens de France et de Navarre, mobilisons-nous pour libérer Yassin !

Ici

La justice marocaine libère un conducteur qui tué un homme en conduisant en état d’ivresse car le père est wali et incarcère un jeune sans recours !

1224835677_devise%203

Ici

Ces procès à la chaine pour outrage et manquement au respect dû  makhzen deviennent lassants.

L’appareil judiciaire marocain a besoin d’une remise à niveau. Un peu de formation continue ne leur fera pas de mal.

Il faut repenser tout le système du makhzen marocain.

Autrement dit, il faut repenser le pays tout entier.

Article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’homme
Déclaration internationale des droits de l’homme, adoptée par l’Assemblée générale de l’ONU à Paris, le 10 décembre 1948.

Le Maroc est signataire de cette déclaration. Mais, selon toute vraissemblance, il ne s’en rappelle pas ou bien il s’est assis dessus!

Rappel:L’existence même du makhzen est bâtit sur la négation de ce principe




Maroc:Un colonel de la gendarmerie a été arrête à Oujda pour son implication dans le trafic de drogue.

22092008

Maroc:Un colonel de la gendarmerie a été arrête à Oujda  pour son implication dans le trafic de drogue. dans La face cachée lbs0orpoe89vqw64begf

Des sources médiatiques marocaines ont indiqué que les services de sécurité marocains ont suspendu et traduit en justice le week-end dernier le commandant de la gendarmerie royale d’Oujda au Maroc, au grade de colonel, pour son implication dans une affaire de trafic de kif traité. Une grande quantité de haschisch ainsi qu’une somme de 135 milliards de dirhams marocains qui proviendrait de la contrebande de stupéfiants, ont été retrouvées au domicile du colonel. Les services de sécurité marocains ont aussi arrêté huit autres responsables sécuritaires impliqués dans le même réseau de trafic de stupéfiants et de blanchiment d’argent.




Maroc:L’armée marocaine se déleste de gradés barbus

12052008

Maroc:L’armée marocaine se déleste de gradés barbus dans La face cachée 1210501297_ALLAH AKBAR 

Une trentaine de gradés marocains ont été mis en retraite anticipée en raison de leurs penchants islamistes. Et toutes les bidouilles administratives sont bonnes pour les renvoyer dans leurs pénates.

C’est une question récurrente en Europe : quel est le taux de pénétration des barbus au sein de l’armée marocaine ? Si le royaume de Mohammed VI se garde bien de disserter sur le sujet, il n’en reste pas moins qu’il tente d’effectuer régulièrement le ménage. Sympathisants du mouvement islamiste Justice et Bienfaisance (dont plusieurs femmes de gradés font partie), militaires pratiquant scrupuleusement la prière en dépit de la fermeture des salles de prières dans les casernes depuis les attentats de Casablanca de 2003, militaires ayant à un moment donné eu des contacts avec des djihadistes… Tout y passe et qu’importe le grade.

Ainsi, récemment, une trentaine de gradés jugés un peu trop barbus auraient été révoqués ou mis en retraite anticipée. Et ce aussi bien dans les armées de terre, de l’air que de la marine. « Une réunion chapeautée par le 5è bureau (sécurité militaire) a eu lieu il y a environ quatre mois. Il y avait des responsables de la Dged (équivalent marocain de la Dgse), de la gendarmerie royale et des différentes inspections de l’armée de terre, de l’air, de la marine ou encore des forces auxiliaires. Les hommes du 5ème bureau sont arrivés avec une liste de noms de militaires qui pratiquaient des activités considérées comme limites. C’est par exemple le cas de se lever la nuit pour prier ou de donner régulièrement de l’argent aux pauvres [1] » témoigne l’un des gradés concernés.

Retraite anticipée

Pour les mettre sur la touche, l’armée marocaine a trouvé la parade : les pousser vers la retraite anticipée. Pour un officier, celle-ci peut-être obtenue après vingt et un ans de service. Mais si c’est l’officier lui-même qui la demande, il touchera une solde moins avantageuse que si c’est l’armée qui effectue la démarche par le biais d’une réforme « médicale » ou « disciplinaire ». Pour le militaire, la différence est de taille. Ainsi, un commandant qui gagne environ 10 000 dirhams par mois en service touchera aux alentours de 5 000 dirhams s’il demande à partir en retraite anticipée contre 7 000 dirhams si l’armée se débarrasse de lui par ce biais.

Histoire d’acheter la paix sociale dans les casernes, l’armée a bien sûr choisi la seconde option, quitte à faire cracher les caisses de retraite. Et dans un grand élan de générosité, le royaume a même « proposé » à ses gradés barbus étant à quelques mois de pouvoir prétendre à une retraite anticipée de rentrer chez eux immédiatement.

[1] Au vu de l’incurie et de la corruption des pouvoirs publics marocains, les activités de bienfaisance sont souvent le fait de mouvements islamistes.

Ici




Ben Barka : 5 mandats d’arrêt lancés

22102007

Le juge français Patrick Ramaël, qui instruit le dossier de la disparition en 1965 à Paris de l’opposant marocain Medhi Ben Barka, a signé cinq mandats internationaux visant des responsables marocains, dont le chef de la gendarmerie royale.

Les cinq personnes visées sont, selon la chaîne de télévision France 3 qui a révélé l’information : le général Hosni Benslimane,le puissant chef de la gendarmerie royale marocaine; Abdelkader Kadiri, ancien patron de la Direction générale des études et de la documentation (DGED, renseignements militaires); Miloud Tounsi, alias Larbi Chtouki, l’un des membres présumés du commando marocain qui a enlevé l’opposant marocain; Boubker Hassouni, infirmier et agent du Cab 1, une des unités des services marocains ultra secrète; Abdlehak Achaachi, également agent du Cab 1.

Avec AFP




DES MILITAIRES MAROCAINS SOUTIENNENT LES Islamistes!!!

6102007

Le terrorisme marocain dispose de fonds importants fournis par les wahhabites et Al Qaîda.

Les services de sécurité algériens chargés du dossier sécuritaire ont éventé le complot dangereux qui se joue à la frontière algéro-marocaine. Selon certaines sources, la DCE, services marocains de lutte antiterroriste, a découvert que les islamistes marocains jouissent du soutien de hauts dignitaires du Palais royal et d’un nombre important d’officiers des FAR pour la plupart originaires du Rif. Il est question, indique-t-on, d’appui logistique et de l’aménagement de caches communes. Cela confirme la jonction entre les terroristes marocains et algériens. A ce propos des sources sécuritaires ont confié que «les organisations marocaines travaillent de concert». El Hidjra oua Takfir se trouve aux maquis.
Salafia El djihadia dispose d’appuis jusque dans le Palais royal et s’occupe de l’action terroriste urbaine. L’alliance entre El Hidjra oua Takfir, Salafia El Djihadia marocaines et le Gspc avait été établie en 2002. Après plusieurs tentatives avortées, les organisations criminelles avec la complicité de certains militaires gradés de l’armée marocaine, ont réussi à établir une complicité et non des moindres. Et c’est ce qui vient d’être confirmé par le quotidien marocain As Sabah et rapporté par El Bilad de jeudi. Cinq rencontres ont réuni les organisations terroristes algérienne et marocaine. La DCE et la DSI travaillent d’arrache-pied sur les pistes pouvant les conduire à mettre un terme à cette dangereuse connexion qui a facilité la pénétration de terroristes marocains en Algérie.
Aussi, les unités des FAR et de la Gendarmerie royale, le GGF (gendarmerie algérienne) et l’ANP sont à pied d’oeuvre aux frontières. Il est vrai que les Afghans arabes après avoir été chassés par les Bosniaques, ont regagné l’Algérie via le Maroc avec la complicité passive du Maroc officiel. Ce que les autorités marocaines ont ignoré c’est que la moitié de ces vrais faux moudjahidine sont terrés sur leur territoire pour tisser leur toile mortelle. C’est le retour de manivelle et la même bête immonde qu’en Algérie émerge dangereusement. «L’appui d’Al Qaîda, conjugué au soutien des rifains et les habitants des quartiers pauvres, réduit considérablement l’action des services marocains», indiquent d’autre part nos sources.
La complicité d’officiers militaires marocains avec le Gspc, vise à créer un Etat islamique au Maghreb, dont le roi Mohammed VI serait le calife. Il convient de souligner, ont ajouté nos sources, que le terrorisme marocain dispose de fonds importants fournis par les wahhabites et Al Qaîda implantés à Kenitra, Tanger, Rabat et Fès.
Les terroristes marocains, jouissant de complicités de haut niveau, ont pu recevoir plusieurs cargaisons d’armes en provenance du Pakistan ou d’Israël.
En plus des armes légères, des FM, M60, du TNT, du C4 et de la nitroglycérine, une quantité importante de ces explosifs a été acheminée depuis le Maroc vers les maquis de l’Est et du Centre algériens via Maghnia. Usant du même procédé d’acheminement, des terroristes marocains ont fini dans les maquis algériens, avec l’aide de passeurs bien organisés. Si en Algérie la tâche de ces réseaux est facilitée par les organisations qui contrôlent l’ensemble du trafic contrebandier, qui se sont même chargés de faire parvenir les «lots de la mort» à leur destination, au Maroc ce sont les militaires qui prêtent main forte au terrorisme en Algérie. Dans quel intérêt?
En tout état de cause, sur la base de ces renseignements et d’autres récemment obtenus auprès de repentis, corroborés par des services spéciaux à titre de réciprocité, les autorités militaires algériennes ont plus que jamais renforcé la vigilance à la frontière ouest. Les services de la Gendarmerie nationale et l’ANP ont conjointement formé un dispositif sécuritaire drastique afin de mieux contrôler cette partie du territoire algérien.
 




Maroc:Pour une dénonciation plus accrue:Message de BM »Maroc »

24082007

Message reçu dans ma boite mail de la part de :BM : Maroc

Monsieur,

La corruption et l’excès des pouvoirs au Maroc sont devenus la régle générale et non pas une exception.Mais que diront les millions de Marocains qui souffraient de cette épidémie dans leur quotidien , surtout dans le domaine le plus stratégique dans la société :LA JUSTICE!!

Ainsi, je vous raconte une scène (qui devient chose courante et ne choque plus ) qui s’est produite au tribunal de 1ere instance _pénal_.

Un ami a déposé plainte auprès du procureur du ROI DE CE TRIBUNAL au courant de cette année.Elle portait sur ladénonciation calomnieuse adressée à l’encontre d’une personnalité trés influente sur le plan économique et financier et qui dispose d’un appui trés solide au niveau de ce tribunal et méme auprés du premier responsable de la gendarmerie Royale le dénommé Housni benslimane . Il a pu acquérir cet appui du fait qu’il occupe jusqu’à ce jour un poste influent au sein de la Féderation Royale du foot .Et le fait qu’il côtoie le Général puissant , il se permet de valoir ses désirs et menaces au vu et au su de tous le monde, surtout que sa fille était mouillée dans l’affaire qui a coulé beaucoup d’encre savoirl’affaireALMANDRI!!.Elle était mariée avec lui en tant qu’épouse de jouissance (mout3aa)!!.Il s’agit de YASMINE SOUIRI fille de l’homme d’affaires qui a construit sa fortune sur la base de la corruption , la débauche et l’approche du cercle fermé par n’importe quelle maniére en usant de ses propres filles et de sa femme si c’est nécessaire.!!!.

D’ailleurs, l’affaire de sa fille YASMINA a été relaté par la presse écrite marocaine (tel quel en 2004).

Revenons à notre ami, une fois avoir déposé sa plainte, le substitut du procureur qui assurait la permanence a ordonné l’audition du mis en cause. La plainte est transférée à la police judiciaire de la wilaya ANFA.

Notre ami a fait les mains et les pieds pour que le responsable chargé d’instruire cette plaine d’envoyer la convocation au mis en cause pour l’entendre par voie de pv . Et là, commence le véritable jeu, puisque le commissaire concerné est un habitué de corruption et de la loi du plus offrant: il s’agit de Mr MEKOUAR, puisque l’un de ses rivaux a exprimé à notre ami comment ce filou MEKOUAR a remis au mis en cause discrètement le pv d’audition du plaignant qui est normalement le premier à être entendu .Bien sur, cela ce fait en contrepartie conséquente. Aprés des mois d’attente sous divers prétextes, les pv d’audition sont retournés au tribunal. Commence alors le périple du suivi de la plainte à commencer par le bureau des plaintes qui se trouve au sous sol et dans lequel rien ne se fait sans contrepartie , mais avons le, c’est la clé principale pour assurer à ta plainte une suite positive!! car ces agents vous orientent sur les substituts du procureur qui acceptent(et d’ailleurs la majorité absolue) de négocier ,directement , sur le sort de la plainte moyennant un prix bien entendu trés intéréssant en fonction que tu demandes que ta plainte soit couronnée par une poursuite ou que tu sois le mis en cause et demande qu’elle soit classée.

Deux catégories de mafieux existent(en termes de substitut du procureur du Roi):

La 1ére catégorie est présidée par le dénommé LAHCEN ALMANSI et ABDELAZIZ BARAKAT qui encadrent une partie de substituts qui doivent les consulter sur toutes les plaintes qu’ils auront l’occasion de traiter et d’en fixer les montants et les commissions à prévaloir!!!

La 2éme catégorie est dirigée par une femme (substitut):Mme BENKHADRA épaulé par le dénommé JALAL et d’autres substituts qui sont trés compréhensibles entre eux.

la 2 eme partie pour la prochaine fois

Message publié aussi sur :Cliquez ici

On attend la suite avec impatience!…..







ziktos |
ptah-sokar (mangas-musiques) |
Chambre Professionnelle d'A... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | boghassa
| Monde entier
| com-une-exception, l'actual...