Maroc:Yasmina Baddou: Sinistre de la Santé….Dégage !

4 03 2011

Image de prévisualisation YouTube

 

Dégage !


Actions

Informations



5 réponses à “Maroc:Yasmina Baddou: Sinistre de la Santé….Dégage !”

  1. 4 03 2011
    momo degage (15:44:31) :

    Y a beaucoup qui vont dégager mais suffit de commencer par momo que le systeme s’effondre,

    une badou peut en cacher une autre tant que momo est là, d’ailleurs momo ne voudra pas des elus du peuple qui vont lui faire ombre

    les marocains continuent de perdre le temps, il n’y aura rien tant que le peuple n’a pas le pouvoir qui est le sien au lieu de le mettre dans la main d’un seul être qui est momo, alors qu’il n’a ni comptence ni qualification ni loyauté ni motivation pour diriger un petit village

    alors qu’avoir le destin de 40 millions de marocain dans la main de momo, cela est criminel, momo n’a aucune sacralité ni divinité c’est un être humain comme d’autres qui a d’ailleurs ses secrets de sa vie sa timidité maladif son anxieté chronique et depressif

    ainsi dès les premièrs bruit de momo degage il quittera le pays pour israel

    http://www.youtube.com/watch?v=G6LPq44UV0s&feature=player_embedded

    Répondre

  2. 5 03 2011
    Maroc dyal alhagra (22:11:51) :

    Répondre

  3. 6 03 2011
    said (03:24:59) :

    Maroc : Les partis veulent réduire les pouvoirs du Roi

    Pour secouer le Palais et donner un écho à la rue, des partis politiques s’y mettent.

    Le Mouvement du 20 février ne s’essouffle pas. Il organisera aujourd’hui un sit-in à Rabat et à Paris pour réitérer ses revendications : réformes démocratiques urgentes, limitation des pouvoirs du Roi, qui est par ailleurs commandeur des croyants, détenteur du pouvoir de réviser la Constitution, dissoudre l’assemblée, d’imposer l’état d’urgence et de désigner les membres de l’exécutif,
    y compris du Premier ministre et changement fondamental de la Constitution, autant sur le fond que sur la forme pour une monarchie parlementaire et une démocratie réelle.
    Selon ses animateurs qui préparent une grande marche le 20 mars prochain, Mohamed VI n’a pas « saisi » leur message. Au lendemain des grandioses manifestations du 20 février dans plus de 53 villes que la police a réprimées
    (6 morts et 128 blessés), le Roi a déclaré qu’il ne céderait pas à « la démagogie et à l’improvisation » après avoir annoncé la création d’une coquille ville : un conseil consultatif économique et social où il a nommé, après allégeance, une centaine de commis de l’Etat.
    Pour secouer le Palais et donner un écho à la rue, des partis politiques s’y mettent. Premier à dégainer : l’Union socialiste des forces populaires, un parti qui siège au gouvernement. Il demande un rééquilibrage des pouvoirs entre la monarchie, le gouvernement, la justice et le parlement. Comme le mouvement du 20 février, il veut une monarchie parlementaire et n’exclut pas une sortie du gouvernement le 20 mars prochain. Le Mouvement populaire, lui aussi membre du gouvernement, plaide pour une réforme constitutionnelle globale et profonde. Dans le remue-ménage qui agite le landerneau politique à Rabat, même Abdelilah Benkirane, le leader des islamistes du Parti pour la justice et le développement et Abbas El Fassi, Premier ministre et premier responsable de l’Istiqlal, pourraient laisser des plumes. Le premier pour son soutien à une monarchie exécutive au grand dam de la majorité du parti et le second pourrait être sacrifié par le Palais avant de déclencher un « package » de réformes pour calmer la rue.
    Comme la création d’un Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) qui sera présidé par Driss
    El Yazami-l’ex-secrétaire général de la Fédération internationale des ligues des droits de l’Homme et président du Conseil de la communauté marocaine à l’étranger-à la place du Conseil consultatif des droits de l’Homme créé en 1990 par le roi Hassan II. Selon Mohammed Sebbar, le secrétaire général du Conseil nommé jeudi par le roi, le CNDH jouira d’une « autonomie » et sera doté de « larges prérogatives dans les domaines de la protection et de la promotion des droits de l’Homme ». « La révolution est en marche. Viendra-t-elle de vous ou se fera-t-elle contre vous ? », s’interroge Abdelhak Serhane. Dans une tribune présentée comme la «supplique d’un dissident à Mohammed VI», l’écrivain marocain interpelle vigoureusement le successeur de Hassan II. Après avoir dressé un constat amer de son règne et dénoncé le pouvoir d’une poignée d’hommes d’affaires et politiques proches du Palais, décrits comme des «commis sorciers qui ont étouffé le jeu politique, ruiné la concurrence économique, dilapidé les deniers publics dans des lubies et piétiné le contrat constitutionnel, celui de défendre les intérêts du peuple», il lui suggère d’accompagner la révolution s’il ne veut pas être balayé par «la colère des déshérités» qui est «sans nuances» et d’une jeunesse qui ne croit plus en leurres dressés devant elle.
    Comme la possibilité de critiquer le gouvernement, les parlementaires, les élus locaux et les préfets, pour mieux interdire toute critique du Roi ! Une sacralisation du sultan qu’on retrouve dans toutes les monarchies arabes où la soif de changement se décline dans la rue. En Arabie Saoudite, les manifestations ne sont pas seulement interdites, mais décrétées comme «incompatibles» avec la charia !

    Répondre

  4. 9 05 2011
    anonyme (14:04:30) :

    Réponse à la Saloppe YASMINA BADDOU qui a dit que les fassys sont les plus intelligents au Maroc. Les Fassys sont les grands Mafieux au Maroc, à l’aube de l’indépendance ils se sont emparer de tous les biens des Français, ils ont chargé un grand bondit de Casablanca nommé AHMED TOUIL de massacrer tous les résistants il a commencé par BRAHIM ROUDANI et des centaines d’autres résistants. Ils ont provoqué la guerre du RIF qui a fait des centaines de victimes des innocents civils. Quand le jour viendra les FASSYS d’origine juif vont payer trops chère ce disfonctionnement du Royaume du Maroc. Les sages et nobles Marocains doivent boycoté le Parti de L’Istiqulal qui a ruiné le Royaume Maroc. Vive sa Majesté le Roi Mohammed VI, vive les Riffins et les berbères, vive les arabes, abbat les Fassys.

    Répondre

  5. 6 06 2011
    streaming vf (04:04:08) :

    Merci bcp :)

    Répondre

Laisser un commentaire




ziktos |
ptah-sokar (mangas-musiques) |
Chambre Professionnelle d'A... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | boghassa
| Monde entier
| com-une-exception, l'actual...