Maroc :Ahmed Senoussi « Bziz »

7 05 2009

Maroc :Ahmed Senoussi

 

L’humoriste Bziz déjà bâillonné et interdit de télévision et de scène sous le règne de Hassan II, Bziz se trouve actuellement – persécuté et inquiété depuis plus de 18 ans par l’État sécuritaire – dans l’impossibilité d’exercer dignement son métier d’éveilleur, dans le royaume enchanté de Momo 6.


Actions

Informations



4 réponses à “Maroc :Ahmed Senoussi « Bziz »”

  1. 12 05 2009
    Abdenacer (01:08:00) :

    ce n’est pas momo6,mais mouhhhh 6(bovins de Allal

    Répondre

  2. 14 05 2009
    bens (22:23:14) :

    selon des sources fiables omar jazouli qui a brassé les milliards à marrakech, a fait le sexe avec momo 6, ce qui le met à l’abri de tout ce qu’il a fait au royaume enchanté

    et oui quand momo aime personne n’a rien a dire

    Répondre

  3. 18 05 2009
    Lehsen (04:12:43) :

    L’agression d’une avocate par une tante de Mohammed VI, devant des policiers paralysés, a fait exploser la colère des habitants de Khénifra.
    TelQuel a mené l’enquête… et a levé bien des lièvres sur les abus de pouvoir collectionnés par Hafsa Amahzoune.

    “Hafsa, dehors ! Khénifra ne t’appartient pas !” Près du marché central, en plein centre de cette petite ville du Moyen-Atlas, une foule d’environ 4000 personnes – femmes et hommes, jeunes et moins jeunes – a
    scandé ce type de slogans pendant une heure et demie. L’ambiance est électrique en ce samedi 19 avril. De nombreux habitants de villages satellites sont même descendus dans la bourgade, à l’appel de l’Association marocaine des droits humains (AMDH), pour dénoncer les “agissements” de Hafsa Amahzoune, une des demi-sœurs de Lalla Latifa, la mère du roi Mohammed VI. Parmi les manifestants, de nombreux plaignants qui attendent l’issue d’un procès contre elle ou certains membres de sa famille. Comme ces habitants d’Aguelmous qui accusent le fils de Hafsa d’une vaste affaire d’escroquerie. Les deux barrages que la police a dressés pour l’occasion sur la route d’Aguelmous – qui n’est autre que le “fief” du clan Amahzoune – ne les ont pas empêchés de venir brandir une banderole de leur cru. Un peu en retrait des manifestants, près de vieilles dames tatouées qui guettent l’improbable touriste qui achètera un tapis de laine coloré, des badauds n’hésitent pas à y aller de leur commentaire. Il semble que Hafsa – de l’avis de tous, la “chef” du clan Amahzoune – soit la personne la plus détestée de la région. Presque tout le monde connaît cette dame frisant la cinquantaine, auto-proclamée “princesse”, qui se déplace exclusivement en voiture, toujours coiffée d’un foulard, son corps imposant camouflé par une jellaba.
    Au moment où Mustapha Addari, président de la section locale de l’AMDH, fustige au micro “cette mafia qui terrorise la région”, plusieurs manifestants brandissent des photos du visage tailladé et ensanglanté de Fatima Sabiri, l’avocate qui a été agressée par Hafsa Amahzoune, quelques jours auparavant. “Cette fois, la princesse est allée trop loin, commente un groupe de lycéens, filles et garçons. C’est pour ça que tout le monde est venu”.

    Répondre

  4. 30 06 2009
    mohammed hifad (01:43:43) :

    Même sujet , même réaction!

    WINNAKH*
    par Khalid Jamai.
    « Un Maroc tyrannisé par une féodalité avec son droit de cuissage »
    Mercredi 24 juin 2009 ( sur Solidarité Maroc).
    Monsieur Khalid Jamaï , avec tout le respect que je vous dois , ainsi qu’à tous vos confrères journalistes et membres de l’AMDH victimes des abus de pouvoir du Makhzen , j’aurais aimé lire ces propos de votre part dans les années soixante-et-dix et quatre-vingts.Pour ma génération , vous représentez un journaliste du Makhzen par excellence.Nous avons subi des milliers de fois vos idées à la télévision , sur la première et surtout sur la deuxième chaîne , du temps où celles-ci avaient pour directeurs des Gouverneurs dépendant directement du Ministère de l’Intérieur.En est-il autrement aujourd’hui ? Les Amazighs dont vous parlez existaient toujours et subissaient les mêmes injustices . Vous avez travaillé avec tous ceux que vous critiquez aujourd’hui .Je vois dans Lalla Hafsa Amhzoune la pure femme Amazighe qui a dans son Histoire sept Reines Amazighes.Vous intervenez , fidèle à l’époque de Driss Basri, un El dorado pour les arabophones, pour mettre les Amazighs les uns contre les autres. J’apprécierais votre intervention si vous mettiez votre expérience et votre personnalité de grande envergure , on ne le nie pas ,pour les réconcilier .Un Amazigh ne peut qu’être fier de Moha Ou Hamou Zayyi (zayani) et de sa fille .Ce qui est permis pour vous l’est aussi pour nous » Ounsour Akhouka wa law kana dalimane ».Pourquoi les militants de l’AMDH de Khénifra et d’ailleurs ne parlent pas aux Amazighs de leurs droits culturels , de leur histoire occultée par les responsables et les programmes scolaires , du racisme dont ils font l’objet , de leur parti interdit , de leur langue de la majorité qui n’est pas officielle , de la constitution qui fait d’eux des arabes qu’ils ne sont pas, etc? ,Pourquoi ils choisissent , juste ce qui peut miner la solidarité des Amazighs à l’exemple des anciens colons ? Même devise: diviser pour régner ? Sont-ils manipulés ou le font-ils d’une manière consciente ? En quoi cette solidarité géne l’AMDH et vous ? Est-elle , elle aussi , au service du Makhzen?Cette Résistance Amazighe qui a duré plus de 25 ans (1908-1936) qui n’est connue qu’à travers les échos de batailles célèbres comme celle de Elhri ( 1914), Anoual du Rif(1921), Tazizaout (1932), Saghro ( 1934) dans le Haut Atlas etc , est-elle d’abord connue par les militants de l’AMDH en majorité arabophones et par ces jeunes habitants de Khénifra d’aujourd’hui?….Pourquoi vous ne dénoncez pas la féodalité bédouine des descendants des mercenaires arabes à la quête de butins de guerre , de belles femmes et de nouvelles terres à occuper sous la couverture de l’Islam? De l’obscurantisme et le fanatisme des arabophones prêts à se faire exploser au milieu d’innocents incapables de faire face à l’autre , de l’accepter , de dialoguer et de cohabiter avec lui , de vivre et de laisser vivre ? Avez-vous jamais entendu qu’un (e)Amazigh(e) se fait exploser quelque part ? Vous savez très bien ,de par votre métier , qu’ils sont démocrates de nature . .Vos propos me rappellent ceux de ma jeunesse à la faculté lorsque les frontistes avaient le droit de tout dire , de tout critiquer , de s’attaquer à n’importe qui sans impunité pour mettre fin à l’UNEM.Mais malheur à celui qui oserait faire comme eux car ils avaient la permission de le faire.Je sens anguille sous roche dans vos propos. »Hada hakoun yourado bihi batil » comme disent les arabes.Un Amazigh ne peut que s’attacher dans ce cas aux Symbôles et non aux hommes.Oui , notre coeur est solidaire avec les victimes et il y a la justice ,mais encore plus avec Lalla Hafsa fille du Grand Mouha ou Hamou Zayani.Il y a des priorités en tout .La manière dont agit cette Amazighe fière peut géner un arabe habitué à des femmes soumises.Soyez sûr que ces victimes sont manipulées et qu’au fond d’elles-mêmes elles admirent Lalla Hafsa qui doit ressembler à leurs mères.Que les Amazighs de Khénifra reviennent à la coutume , leurs valeurs inculquées et millénaires plus sûres que celles de l’AMDH , acquises et superficielles, qu’ils choisissent , comme les Amazighs ont l’habitude de faire dans pareil cas , les plus sages d’entre eux et les envoient discuter avec lalla Hafsa et sa famille et je suis sûr et certain d’avance , que tout sera rentré dans l’ordre . Lalla Hafsa est seulement poussée quelque part à réagir de cette façon , ce qui n’est pas rapporté dans ces accusations partisanes et partiales .Qu’ils ne donnent pas l’occasion aux autres de les diviser hier et aujourd’hui.Il y a une différence entre winnakh et winsen.
    Amazighement,Mohammed Hifad.

    Répondre

Laisser un commentaire




ziktos |
ptah-sokar (mangas-musiques) |
Chambre Professionnelle d'A... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | boghassa
| Monde entier
| com-une-exception, l'actual...