• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 26 octobre 2008

Maroc :Quand le Barça mène en prison…

26102008

Maroc :Quand le Barça mène en prison… dans La face cachée 1225052243_yassin

Yassin Belassal

en prison car fan du Barça…

 

1225052302_bacra dans La face cachée

 

Le régime marocain et sa liberté d’expression toute relative ne sort pas grandi de cette terrible affaire. Depuis le 29 septembre, un lycéen de 18 ans connaît les affres de la prison et ce pour les 18 prochains mois. Son crime ? Avoir détourné la devise du pays maghrébin (Dieu, Patrie et Roi) pour la transformer en hommage au FC Barcelone (Dieu, Patrie et Barça) sur un tableau de salle de classe. Dénoncé par la direction du lycée, Yassin Belassal s’est vu inculpé d’outrage au Roi avant d’être incarcéré… Affligeant !

Apprécier le FC Barcelone peut causer de graves problèmes. Depuis le 29 septembre, Yassin Belassal est en prison. Ce lycéen marocain de 18 ans a eu le malheur d’étaler un peu trop son amour pour le club catalan, voyant l’enfer s’ouvrir sous ses pieds pour une simple blague.

Allah, Al Watan, Barça

Le jeune homme a transformé la devise nationale « Allah, Al Watan, Al Malik », à savoir « Dieu, Patrie et Roi », en « Allah, Al Watan, Barça » qui signifie, vous l’aurez compris, « Dieu, Patrie et Barça », inscrivant ce détournement à la craie sur un tableau de la salle de classe d’un lycée d’Aït Ourir, dans la région de Marrakech. Mais voilà, au Maroc, cela ne se fait pas et le message inoffensif de Yassin Belassal s’est transformé en cauchemar pour son auteur. Dénoncé par la direction de l’établissement, le fan du Barça a vu la gendarmerie débouler puis procéder à son arrestation le 20 septembre dernier, au motif d’outrage au Roi, Mohamed VI.

La spirale infernale est en marche pour Yassin Belassal. Le journal espagnol El Pais indique même que le jeune Maghrébin a eu droit à un semblant de procès, ne pouvant même pas faire appel à un avocat pour se défendre face à une justice loin d’être clémente. Preuve en est puisque le 29 septembre, le jeune homme a été condamné à 18 mois d’incarcération. Un an et demi d’emprisonnement que Yassin a déjà commencé à purger dans la prison de Boulmharez, trouvant place dans une cellule pleine à craquer, surpeuplée par les 80 personnes s’y trouvant déjà, à en croire la famille du Marocain, interrogé par le quotidien catalan El Periodico.

Liberté pour Yassin !

Dans un pays où la liberté d’expression est quelque peu mise à mal, où les rares parutions osant critiquer le pouvoir en place sont sujettes à censures et autres saisies, où les « dissidents » finissent dans les geôles royales pour avoir simplement émis critiques et doutes, la connivence entre la monarchie et les médias est très forte et rares sont les journaux à oser prendre position contre Mohamed VI et ses hommes. Récemment, le blogueur Mohamed Erraji avait été condamné à deux ans d’emprisonnement pour avoir critiqué la politique économique menée par le Roi et Fouad Mourtada avait écopé de trois ans de prison pour avoir créé un faux profil du Prince Moulay Rachid sur Facebook.

Dans ce contexte, Internet aura été le seul outil à relayer la triste information. Au-delà de l’Atlas et de Rabat, la nouvelle a suscité une vive émotion en Espagne et bien évidemment à Barcelone. De nombreux supporters blaugranas ont déjà monté des groupes de soutien, utilisant la visibilité qu’offre Facebook pour appeler à la libération de Yassin (« Salvem Iassín Belassal » soit Sauvons Yassin Belassal ou encore « SOLIDARITAT Yassin Belassal SEGUIDOR CULÉ » soit Solidarité avec Yassin Belassal, supporter du Barça). Le site lesdessousdusport.fr indique même qu’un blog de supporters barcelonais propose que Yassin Belassal soit fait membre honorifique du club catalan.

De son côté, le FC Barcelone et son président, Joan Laporta, n’ont pas encore réagi. Pourtant, le soutien de l’exécutif barcelonais ne serait pas de trop pour sortir Yassin Belassal de prison. Citoyens de France et de Navarre, mobilisons-nous pour libérer Yassin !

Ici

La justice marocaine libère un conducteur qui tué un homme en conduisant en état d’ivresse car le père est wali et incarcère un jeune sans recours !

1224835677_devise%203

Ici

Ces procès à la chaine pour outrage et manquement au respect dû  makhzen deviennent lassants.

L’appareil judiciaire marocain a besoin d’une remise à niveau. Un peu de formation continue ne leur fera pas de mal.

Il faut repenser tout le système du makhzen marocain.

Autrement dit, il faut repenser le pays tout entier.

Article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’homme
Déclaration internationale des droits de l’homme, adoptée par l’Assemblée générale de l’ONU à Paris, le 10 décembre 1948.

Le Maroc est signataire de cette déclaration. Mais, selon toute vraissemblance, il ne s’en rappelle pas ou bien il s’est assis dessus!

Rappel:L’existence même du makhzen est bâtit sur la négation de ce principe







ziktos |
ptah-sokar (mangas-musiques) |
Chambre Professionnelle d'A... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | boghassa
| Monde entier
| com-une-exception, l'actual...