Maroc: le Syndicat de la presse réclame la libération d’un journaliste

23 03 2008

Le Syndicat national de la presse marocaine (SNPM) a réclamé vendredi à Rabat la libération d’un journaliste marocain condamné à sept mois de prison pour avoir publié des « textes confidentiels » sur la lutte antiterroriste au Maroc. 

« Nous réclamons la libération immédiate de Mustapha Hormat Allah, journaliste de l’hebdomdaire Al Watan » a déclaré Younès Moujahid, secrétaire général du SNPM à l’ouverture à Rabat des travaux du 6ème congrès du syndica

M. Hormat Allah est incarcéré à la prison d’Oukacha de Casablanca où il purge sa peine après le rejet en février de son pourvoi en cassation par la cour suprême.

« Nous avons demandé sa libération au Premier ministre qui nous a promis d’examiner son cas » a indiqué Younès Moujahid.

Concernant un projet de nouveau code de la presse, le secrétaire général du SNPM a émis l’espoir de voir des « dispositions du projet modifiées ».

« Le syndicat réclame notamment l’annulation des peines de prison prévues à l’encontre des journalistes », a-t-il affirmé.

Récemment, l’organisation de défense des journalistes, Reporters sans frontières (RSF) a également dénoncé ce projet appelant le gouvernement à y introduire des changements pour assurer la « protection des journalistes » au Maroc.

« Ce projet de code prévoit encore des peines d’emprisonnement », a regretté RSF.

Selon la presse marocaine le projet de code maintient des peines de prison en cas de « diffamation de l’islam, de l’unité territoriale et de la monarchie ».

Le 6ème congrès du syndicat de la presse marocaine s’achève samedi soir avec l’élection d’un nouveau bureau.

Ici

 


Actions

Informations



Laisser un commentaire




ziktos |
ptah-sokar (mangas-musiques) |
Chambre Professionnelle d'A... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | boghassa
| Monde entier
| com-une-exception, l'actual...