Ben Barka : 5 mandats d’arrêt lancés

22 10 2007

Le juge français Patrick Ramaël, qui instruit le dossier de la disparition en 1965 à Paris de l’opposant marocain Medhi Ben Barka, a signé cinq mandats internationaux visant des responsables marocains, dont le chef de la gendarmerie royale.

Les cinq personnes visées sont, selon la chaîne de télévision France 3 qui a révélé l’information : le général Hosni Benslimane,le puissant chef de la gendarmerie royale marocaine; Abdelkader Kadiri, ancien patron de la Direction générale des études et de la documentation (DGED, renseignements militaires); Miloud Tounsi, alias Larbi Chtouki, l’un des membres présumés du commando marocain qui a enlevé l’opposant marocain; Boubker Hassouni, infirmier et agent du Cab 1, une des unités des services marocains ultra secrète; Abdlehak Achaachi, également agent du Cab 1.

Avec AFP


Actions

Informations



Une réponse à “Ben Barka : 5 mandats d’arrêt lancés”

  1. 7 01 2008
    maroc republique (22:33:44) :

    sé hassan 2 qui a tuer ben barka le heros du maroc ,car ben barka été contre la monarchie , et posé vous la question cher messieurs A QUI PROFITT2 LA MORT DE BEN BARKA? ET BEIN CA A PROFITTE A HASSAN 2
    OUFKIR , BASSRI,……….OU AUTRE NETE QUE DES BOUCEMISSERE ET DES PANTIN AU MAIN DU ROIS HASSAN 2
    SE HASSAN 2 LE MEURTRIER DE BEN BARKA

    Répondre

Laisser un commentaire




ziktos |
ptah-sokar (mangas-musiques) |
Chambre Professionnelle d'A... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | boghassa
| Monde entier
| com-une-exception, l'actual...